Le projet Al Quaraouyine : Résidence de création à takafes du 21 au 29 Janvier 2017.

 

 

Résidence de création à Takafes, le centre d’art et de l’innovation culturelle. Fès du 21 au 29 Janvier 2017.

 

Dans le cadre de ses résidences de création, Takafes le centre d’art et de l’innovation culturelle lance une nouvelle résidence à Al-Quaraouyine. Il s’agit de deux artistes qui sont invités pendant une semaine à travailler au sein de l’université Al-Quaraouyine. Dans le but de poursuivre les traces du passé qui influe toujours sur le présent. Ce projet de résidence de création collaboratif et expérimental a pour objectifs de :

  • Proposer un nouveau regard sur l’héritage intellectuel et immatériel de la ville de Fès
  • Encourager la création et la recherche artistique dans le but d’appréhender l’espace public et architectural de l’université Al-Quaraouyine.
  • Valoriser le travail mené en résidence.
  • Approfondir la démarche artistique et la recherche autour de l’université Al-Qaraouyine comme lieu d’influence internationale.
  • Promouvoir le travail des artistes résidents dans des rencontres autour de leur projet de recherche.
  • Permettre de rencontrer les acteurs culturels de la ville de Fès, d’en visiter les lieux phares et d’en découvrir les scènes parallèles.

Cette première activité s’inscrit dans le cadre général du projet qui permettra de construire un itinéraire de réflexion pour des manifestations à venir. Takafes s’engage à travers cette résidence à valoriser et encourager les initiatives artistiques autour de cette thématique. La première université au monde intéresse désormais les artistes marocains.

Les résidences sont en partenariat avec Dar 7 Louyat.

riad-7-louyat-logo-last-copie1-300x259

Dar 7 Louyat est une demeure du XVe siècle, un havre de paix au cœur de la médina de Fès, à proximité de la plus ancienne université au monde, de la grande mosquée Al Quaraouyine et au centre de la vie artisanale de Fès. Cette ancienne maison traditionnelle de la médina est typique de l’architecture islamique. Elle a longtemps été habitée par les savants de la mosquée Al  Quarayouine. Le lieu a été minutieusement restauré selon les règles traditionnelles de l’architecture locale. Ses caractéristiques architecturales sont faites d’élégance et de légèreté, procurant un sentiment de repos et de paix qui contraste avec l’activité fébrile de la médina.

 

 

 

 

Les lauréats de la première édition 2017 de la résidence de création « Al Quaraouyine » sont :

 

M'hammed Hamdouni Madiha Sebbani Souad El MAysour Mohammed Hamdouni Ali El Kassass
M’hammed Hamdouni Madiha Sebbani Souad El MAysour Mohammed Hamdouni Ali El Kassass

 

M'hammed Kilito
M’hammed Kilito

M’hammed Kilito

Né en Ukraine, il a grandi au Maroc jusqu’à ses 18 ans avant de déménager au Canada où il a étudié la photographie à l’École d’Art d’Ottawa. il détient également un diplôme en génie logiciel et une maîtrise en science politique de l’Université d’Ottawa.

En 2012, il a été engagé par une agence de publicité à Montréal, en tant que responsable du département vidéo et photo. Trois ans plus tard, il a décidé de s’installer au Maroc et se consacrer exclusivement à la photographie.

Sa recherche photographique vise à documenter les petits détails de la vie quotidienne, qui peuvent renseigner sur la situation générale du Maroc d’aujourd’hui. Son travail combine, le portrait et la photographie documentaire avec un intérêt particulier pour le commentaire sociopolitique.

Ses photos ont été publiées dans plusieurs magazines comme The Washington Post, Off The Wall, Jeune Afrique, Afrique Magazine, Diptyque et Telquel.

 

Madiha Sebbani
Madiha Sebbani


Madiha Sebbani

Née au Maroc dans la ville de Salé en 1991, où elle a passé toute son enfance, Madiha Sebbani a commencé son parcours artistique avec l’obtention de son baccalauréat en Arts appliqués. Après avoir quitté l’Institut Nationale des Arts Dramatiques et d’Animation Culturelle à Rabat, elle décide de poursuivre ses études à l’Institut Nationale des Beaux Arts de Tétouan, dont elle sort diplômée en Juin 2015. Sa démarche artistique est liée à l’expérimentation, ses travaux  mélangent différents médiums et formes plastiques. Parfois, c’est le sens qui vient à la forme ou encore simplement, il s’agit de donner forme à un sens qui s’incarne dans des installations, des peintures, des photographies, des vidéos ou des performances. La richesse des techniques et des médiums artistiques engendre une flexibilité de matières et d’expériences,  une chose qui diversifie le visuel de l’artiste et forge sa réflexion artistique. D’après ses observations du quotidien, elle essaie de se remettre en question à chaque fois qu’elle en sent la nécessité, que ce soit  par rapport à elle-même ou  à ce qu’elle l’entoure.  Elle se pose les bonnes questions,  comme en témoigne  son travail sur son identité à travers l’autoportrait. Ainsi, que l’énergie de la terre à travers des sculptures, en bois/fer/céramique, ou l’énergie d’un brancard récupéré d’une ferraille qui représente une histoire autour de la vie et de la mort.

Mohammed HAMDOUNI- Directeur Artistique